Lecturepsy
Accueil du site > Ouvrages en ligne > Pierre Janet : L’amnésie et la dissociation des souvenirs par (...)

Pierre Janet : L’amnésie et la dissociation des souvenirs par l’émotion

samedi 3 novembre 2012, par psyfph2

Word - 291 ko
L’amnésie et la dissociation des souvenirs par l’émotion
Article numérisé par psyfph2 à partir du numéro original du Journal de psychologie normale et pathologique, Première année. N°5, sept-oct 1904, p.417-453. La mise en page respecte la pagination d’origine. 294.5 ko

Cet article présente un cas d’amnésie survenu après une émotion violente chez une jeune fille de 23 ans, à la mort de sa mère. La psychothérapie menée à l’aide de l’hypnose est centrée sur la restauration des souvenirs dans « la perception personnelle ». Cette restauration se fait en permettant au sujet d’« exprimer [les évènements] modérément en conservant la conscience personnelle et la conscience du monde extérieur ». Cette description peut paraître obscure, elle esquisse pourtant la notion fondamentale de récit développée par Janet dans « les débuts de l’intelligence » [1] . Elle se met fructueusement en lien avec la catharsis d’Aristote ou encore la conception du récit de P.Ricoeur (voir l’ouvrage « Temps et récit » publié en 1983). Pour Janet, il y a récit quand le sujet verbalise un évènement passé tout en tenant compte de la situation présente (son interlocuteur, ses actions, son environnement…). Dans le cas des reviviscences traumatiques, cette mise en récit vient moduler la charge émotionnelle, ramenant les évènements violents à de simples souvenirs. Cette opération s’inscrit évidemment dans le cadre de la psychologie dynamique de Janet [2]. Elle relève d’une synthèse nouvelle parfois difficile : « quand la tension psychologique qui n’est pas employée pour les phénomènes supérieurs qu’elle ne peut plus produire se dépense en phénomènes inférieurs, elle donne alors naissance à une véritable explosion de phénomènes infiniment nombreux et puissants, mais toujours inférieurs dans la hiérarchie ».

Janet a déjà signalé dans L’Automatisme psychologique (1889) le pouvoir dissolvant de l’émotion sur les synthèses psychiques qu’il s’agisse des résolutions volontaires, des sentiments ou de la conscience des sensations rendant l’esprit « momentanément misérable » . Il examine ici son effet sur les souvenirs, effets qui entrent dans la catégorie des phénomènes de désagrégation psychologique. Bien qu’une telle conception de l’émotion connaisse actuellement un regain d’intérêt en matière de traumatisme psychique, Janet n’a pas voulu la limiter aux chocs émotionnels. L’émotion en général, en dehors même de ses formes extrêmes, reste susceptible de perturber la synthèse psychique. C’est d’ailleurs ce que relève bien Alfred Binet [3] soulignant que chez Janet « l’émotion appartient à la classe de ces phénomènes semi-normaux, semi-pathologiques, […] par l’abaissement des fonctions supérieures de volonté, d’attention, d’assimilation personnelle, et par leur remplacement par des fonctions inférieures plus ou moins automatiques ». Cependant, cette conception laisse Binet dubitatif. Elle est « très curieuse » ajoute-t-il et « du reste bien significative chez ceux qui étudient constamment l’homme par le côté pathologique. Une théorie aussi pathologique ne peut venir qu’à l’esprit de pathologistes ». Ces réticences ont sans doute été largement partagées puisque, classiquement, l’émotion est envisagée comme processus adaptatif (idée déjà développée par Darwin) ou comme signal (par les mimiques et gestuelles qu’elle suscite) dans la communication. Je crois au contraire que les émotions, même les plus ordinaires, gagneraient à être envisagées avec la psychologie dynamique dans leurs conséquences sur la synthèse mentale.

Notes

[1] Paris : Ernest Flammarion, Éditeur, 1932.

[2] Psychologie dynamique dont les jalons sont posés dans « L’Automatisme psychologique ».

[3] L’Année psychologique, Année 1904, Volume 11, Numéro 11, p. 652-653.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Creative Commons License BY-NC-SA 2008 - 2017 | | PageRank Actuel